Blog·Vie de doula

Doula – 15 étapes pour faciliter un cercle de femmes

Ça fait maintenant plus de 10 ans que je facilite des cercles de femmes (10 ans oh my god !) de manière parfois étalée dans le temps, parfois très régulière. Pendant toutes ces années j’ai constaté à quel point les cercles étaient bénéfiques, et aussi transformateurs. Je sais que de nombreuses femmes aimeraient trouver un cercle, rejoindre un cercle ou même en créer un, et que de nombreuses formations sont proposées pour apprendre à faciliter des cercles. Ça peut être important de recevoir une transmission pour faciliter un cercle, surtout si on monnaye ce service, et/ou qu’on a du mal à se sentir légitime pour cela.
Mais créer un cercle, ça peut aussi se faire de façon très simple et informelle, sans aucun argent qui circule, juste pour expérimenter ce que ça fait de se retrouver ensemble, de déposer nos vécus, et de partager entre femmes, dans un temps et un espace consacrés pour l’occasion.
Je vous propose ici quelques pistes pour créer votre propre cercle, de manière très simple et sans pression ni prise de tête. Au passage, vous pouvez aussi si vous le souhaitez rejoindre le cercle de femmes virtuel Karma Mamas sur facebook ici : Cercle féminin.

 

cercle article 3
Source

 

 

  • Imaginer une thématique qui pourra inspirer les participantes, en lien avec ce qui vous vous donne envie de faciliter un cercle (il y a plus de chance que cela parle aussi à d’autres femmes si c’est un sujet qui vous paraît important !)

 

  • Proposer une date qui pourra correspondre aux disponibilités des femmes de votre entourage, en soirée par exemple, (attention aux vacances, jours particuliers du calendrier etc)

 

  • Réserver un temps assez long pour que le partage gagne en intimité, entre 2h30 et 3h par exemple

 

  • En parler à vos amies, aux femmes autour de vous, partager une petite invitation sur vos réseaux sociaux, et se laisser surprendre par les femmes qui vont montrer de l’intérêt pour ce cercle (c’est souvent pas celles auxquelles on s’attend le plus !)

 

  • Éventuellement proposer aux participantes d’amener un objet précieux pour elles, en lien avec la thématique choisie, et qui pourra être un premier support de parole : c’est parfois plus facile de commencer à parler de cet objet plutôt que d’entrer directement dans notre intimité sans support

 

cercle article 4
Source

 

  • Réfléchir aux détails pratico-pratiques à faire figurer sur votre invitation, ou à présenter quand vous parlez de vos cercles : chacune apporte un petit quelque chose à manger, les horaires du cercle, l’adresse, la possibilité ou non de venir avec un bébé, le nombre maximum et minimum de participantes (en fonction du lieu, et de votre envie : est-ce qu’un cercle à 3 vous paraît opportun ou non, c’est à vous de voir !)

 

  • Choisir un espace réservé, où personne ne viendra interrompre le cercle pour x ou y raison, le décorer à votre goût, installer des coussins au sol, tapis, matelas, tissus

 

  • Créer un espace au centre où placer des objets inspirants pour vous, et pourquoi pas proposer aux participantes de contribuer à cet autel au centre (bougies, fleurs, pierres, cartes d’oracle, plumes, objets précieux pour chacune etc…)

 

  • Choisir si l’on veut utiliser un objet de parole (bâton ou autre objet symbolique), qui tournera dans un sens ou dans l’autre, et représente de manière matérielle le fait que la femme qui le tient a la parole, et ne peut être interrompue. (Personnellement dans les cercles que je facilite j’utilise un objet de parole, qui tourne pendant un certain temps, puis nous le déposons et partageons plus spontanément.)

 

 

cercle article 7
Source

 

  • Penser à donner les règles simples et évidentes du cercle quand vous commencez : ce qui se dit dans le cercle reste dans le cercle, nous n’interrompons pas la parole de celle qui parle, et nous partageons dans la bienveillance et l’authenticité, envers chacune, et envers soi-même. Garder le silence ou passer son tour de parole est bien sûr « autorisé ».

 

  • Déposer ses attentes avant de commencer le cercle : ce sont les femmes qui sont présentes qui constituent le cercle et qui vont lui donner sa direction et sa coloration, et nous ne pouvons pas prédire comment les partages seront vécus, ni ce qui se dira, ce qui va se passer pendant le cercle. Chaque rencontre est unique et singulière et la facilitatrice est une femme parmi les autres au sein du cercle, ni plus, ni moins.

 

  • Si c’est votre souhait, mais ça peut tout à fait être autrement, vous pouvez donner une dimension plus « sacrée » à votre cercle, en imaginant un petit rituel pour ouvrir et pour clore le cercle : une respiration partagée, une méditation, un chant, allumer une bougie (qu’on éteindra pour clore le cercle), proposer de tirer une carte d’oracle aux participantes etc… Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec ça (si vous aimeriez mais ne savez pas trop comment le faire), ne vous bloquez pas sur cette idée, créer un cercle sans tout cela, et petit à petit, au fil des rencontres, vous pourrez progressivement ajouter l’un ou l’autre de ces éléments quand vous gagnerez en confiance et en pratique. C’est normal de ne pas se sentir forcément à l’aise au départ 😊

 

cercle article 8
Source

 

  • Si c’est votre souhait, vous pouvez également n’inclure aucun type de rituel, cela n’a rien d’obligatoire et il y a des cercles de femmes autour de la vie professionnelle, de l’entreprenariat, du féminisme, de la famille, etc… qui sont tout à fait dépourvus de rituels, et qui sont tout autant bénéfiques et transformateurs. Encore une fois, cela va dépendre de votre souhait à vous, des participantes, de la thématique choisie etc !

 

  • Souffler, se détendre, laisser aller : tout va bien se passer, le seul enjeu au fond c’est avant tout de passer un bon moment entre femmes.

 

  • Accueillir les participantes, s’installer, ouvrir le cercle, oser s’ouvrir aux autres et laisser la magie opérer !

Voilà, on pourrait écrire des pages et des pages sur les cercles de femmes, leur histoire, ce qu’ils produisent en profondeur, comment devenir facilitatrice professionnelle, le matériel dont on pourrait avoir besoin, les différents rituels, les activités que l’on peut imaginer etc… Pour cet article en particulier, je voulais rappeler à toutes celles qui ont simplement envie de se réunir entre femmes que ça peut être très simple, que c’est accessible à toutes, qu’il n’y a pas forcément besoin de faire une formation, de lire des livres, (ça peut être super aussi pour enrichir nos cercles, je le fais aussi !), que la première et unique chose dont on a véritablement besoin, c’est d’oser se lancer. 😊 Tout le reste peut venir s’ajouter ensuite, et si cet article vous plaît faîtes-moi signe comme ça je pourrais en faire un plus approfondi sur les rituels, les activités, les thématiques etc…

J’espère que cet article vous aura été utile, je vous souhaite plein de belles rencontres entre femmes, et j’espère voir fleurir dans les commentaires, dans ma boîte mail ou sur les réseaux plein de belles images et partages autour des cercles que vous aurez créer avec les belles femmes de votre entourage.   

 


 

visuel-coaching-2

 

 

 

Laisser un commentaire