Blog·Famille·Notre corps

Aimer son corps – Body positive!

Bonjour à toutes et à tous,

 
Aujourd’hui j’ai envie de simplement vous parler de nos corps. De nos corps de mamans, de femmes, de filles. Ce week-end je suis allée à la plage pour la première fois de l’année, la dernière fois que j’y avais mis les pieds, j’étais enceinte de Milo. C’était drôle de penser à ça, que la dernière fois que je m’étais baignée dans la Méditerranée Milo était dans mon ventre.

 

IMG_20170618_135211_794.jpg
Saule, Milo (intra-bidon) & moi l’année dernière

 

En me préparant pour cet « évènement », en enfilant mon maillot que je n’avais donc plus mis depuis près de 2 ans, je dois l’admettre, j’avais de l’appréhension. J’ai eu ce petit moment où tu ne te regardes pas encore dans la glace, parce que tu ne sais pas ce que tu vas penser, comment tu vas te sentir, face à ton image. J’ai peut-être même fermé les yeux une demi-seconde, avant de jeter un oeil.
Bon.
Bon. Un corps de femme quoi. Mon corps quoi. Rien de bien terrible, rien de transcendant non plus. Simplement moi, avec mon corps fatigué, en manque de tonus musculaire, mon ventre encore mou, mes cuisses encore molles, rondes de mes « réserves » de femme allaitante. Ma cellulite. Mes vergetures. Mes bras. Mes mollets. Ma peau blanche. Mon corps, quoi voilà.

Une fois le maillot enfilé, les habits passés par dessus, le départ pour la plage et enfin le sable, le bruit de la mer, la serviette déployée, Saule et Milo tartinés de crème, voilà, c’est le moment, il faut se dévêtir. Je suis une fille, j’ai appris que l’image de mon corps renvoie quelque chose à propos de moi, depuis toute petite. J’ai appris qu’il faut surveiller, contrôler, modifier cette image. Dès toute petite nous apprenons cela, sans que personne n’ait à nous le dire consciemment. Nous le voyons. Nous voyons nos mères s’épiler, rentrer leur ventre, muscler leurs fesses, se passer de glace à table et choisir une salade plutôt qu’un hamburger. Nous voyons les autres femmes sur la plage, les autres filles, étaler précautionneusement de la crème sur leur corps et scruter le corps des autres peut-être, mais leur propre corps avant tout. L’image que renvoie leur corps.

Et ce que j’ai vu sur la plage, c’est ça. Plein d’autres corps de femmes, de mères, avec, comme moi, des ventres plus ou moins mous, des fesses plus ou moins rondes, des vergetures, de la cellulite, des peaux lisses, des peaux blanches, des peaux marbrées, des grandes, des petites, des rondes, des longues, des femmes qui toutes, se sont peut-être regardées comme moi dans leur glace, avec hésitation, avant d’enfiler leur maillot de bain. Et nous voilà toutes là, sur cette plage, avec nos enfants. Et ce que j’ai adoré, c’est qu’en les regardant, toutes, chacune, cette belle diversité de femmes, je me suis sentie comme elles. Toutes pareilles, toutes différentes, toutes là, non plus pour montrer ou cacher nos corps, mais pour profiter du soleil, de la mer, et surtout pour voir s’ébattre nos enfants dans le sable et les embruns. Et ça, c’était très beau, cette belle communauté de mères en maillots, c’était même libérateur.

 

self-love.jpg

 

Et puis il y a eu ce moment dans la mer, quand après de longues frileuses minutes je me suis immergée totalement dans l’eau. Cet instant où je me suis mise à ne plus penser à mon corps, mais à le ressentir. Ce corps-là, qui a porté et mis au monde trois bébés. Ce corps qui a bercé et nourri mes deux garçons. Ce corps qui aime nager, danser, jardiner, marcher, grimper, courir, sauter. Ce corps qui aime voyager, ce ventre qui porte mes rêves et mes espoirs, cette poitrine qui allaite encore, cette gorge qui aime chanter, ce visage, paupière ouverte sur le monde, cette peau, qui aime le frisson, le soleil et les caresses. Mon corps. Mon vaisseau. Mon allié. Mes mains qui fabriquent et façonnent ce que rêve ma tête.

Et en nageant dans le ressac de la mer, je me disais cela, que j’avais plus que jamais envie d’honorer et de servir ce corps, non pas pour son image, mais pour tous les services qu’il me rend. Que j’avais envie de retrouver mon corps, non pas pour coller à un certain idéal de beauté, mais pour me sentir à nouveau vive, forte, tonique, capable de courir, de danser, de sauter, d’escalader.

Et ça m’a fait sourire de me dire que ce que j’avais envie de retrouver, ce n’est pas mon corps d’avant mes grossesses, mon corps de jeune fille, non. Ce que j’ai envie de retrouver, c’est mon corps d’enfant, qui s’ébat joyeusement dans l’eau, qui grimpe aux arbres, qui court pour jouer et qui saute dans les vagues. Ce n’est pas un corps sans complexe, car d’aussi loin que je me souvienne, même petite fille, je regardais mon corps avec un oeil critique, mais j’avais malgré tout, le corps joyeux, plein d’énergie, plein d’élan.

Alors voilà, aujourd’hui, j’avais simplement envie de vous dire cela: nos corps sont nos vaisseaux, nos outils, les portes de toutes nos sensations. Nous les avons « reçus » pour en prendre soin, pour vivre avec eux, mais surtout à travers eux. Pour ressentir, pour vibrer, pour expérimenter. Alors prenons soin de nos corps, non pas pour rentrer dans tel ou telle maillot/pantalon/culotte, non pas pour avoir l’air de ceci ou de cela, mais pour nous sentir les plus vivantes possible. Il n’y a pas de corps parfait (à part avec photoshop), ou plutôt il n’y a que des corps parfaits, simplement tous différents les uns des autres, tout comme nous sommes toutes uniques et différentes les unes des autres. Donnons à voir cette belle diversité, en rayonnant à travers nos corps tels qu’ils sont, sans les cacher, en les assumant, en les aimant!

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, plein d’amour sur vous, prenez soin de vous!

 

35435025_1957424824315571_1950835319062396928_n.jpg

 

Et pour plus d’inspiration « body positive », pour prendre soin de soi en profondeur, le corps, l’esprit, vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter Mots Doux (barre du haut ↑) , et pour les futures mamans, recevoir l’e-book gratuit KarmaMa’Book, et découvrir les méditations spéciales grossesse, pour cultiver son bien-être et sa sérénité, prendre conscience et positiver le corps qui change au fils des mois de grossesse!

A très bientôt sur les réseaux sociaux!

Kristelle

IMG_20170804_143124_467

 

 

Un commentaire sur “Aimer son corps – Body positive!

Laisser un commentaire