Blog·Notre corps

A la découverte du bassin

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui nous allons faire un petit point sur une partie de notre anatomie très importante durant toute la période périnatale: notre bassin.

Pourquoi est-ce une partie de notre corps si importante?

D’abord parce que c’est dans notre bassin que nous portons notre bébé durant toute la grossesse, ou du moins, c’est ce qu’il vaut mieux faire pour éviter bien des désagréments! Ensuite parce que notre bébé va passer à travers notre bassin pour naître, et qu’il peut être bien utile de comprendre comment nous allons pouvoir l’aider dans cette traversée, et enfin parce que notre bassin va avoir besoin d’être ménagé dans le post-partum!

4754935bb8c2c0c5d1e44bd404c7a7a8

Mais commençons par le commencement: qu’est-ce que le bassin?

La question peut paraître simpliste, la réponse ne l’est pas forcément.
Le bassin est avant tout une articulation. Cela signifie qu’il permet du mouvement, et ce n’est pas anodin, car si l’on considère son bassin comme un os, et non comme un ensemble d’os qui s’articulent au moyen de ligaments, on risque bien de ne pas utiliser pleinement les belles capacités de notre corps, ce qui est un peu dommage vous en conviendrez!

K39qP0mv-bassin-osseux

Notre bassin est donc composé de différents os, comme vous le voyez sur l’image.
Les os iliaques sont ceux que l’on ressent sous nos mains quand on se tient la taille, le sacrum est l’os qui se situe au bas de la colonne vertébrale, avant le coccyx, la symphyse pubienne (le pubis) est constituée de deux os qui sont reliés par un ligament, et enfin dans le prolongement des iliaques se trouvent les ischions, ces os sur lesquels vient s’attacher notre périnée, et qui sont les « os pointus des fesses », ou encore l’endroit qui nous fait mal quand on fait du vélo avec une selle peu confortable!

Tous ces os bougent les uns par rapport aux autres, sont liés entre eux par des ligaments et vont nous permettre d’adapter notre posture durant la grossesse pour bien porter notre bébé, c’est à dire le porter dans cet espace ovale, creux, et accueillant que forme notre bassin en forme de berceau! Et pour que notre bébé soit bien porté dans ce berceau, et pas en avant du berceau, au-dehors, il faut absolument que nous pensions à pratiquer le plus souvent possible ce que l’on appelle la bascule du bassin.
La bascule du bassin va nous permettre de décambrer en douceur notre dos, et elle peut se pratiquer dans toutes les postures: assise, allongée, debout, couchée sur le côté, etc. Cette bascule du bassin présente de nombreux avantages durant la grossesse:

  • Soulager l’articulation sacro-iliaque où vous ressentez peut-être cette fameuse fausse sciatique de la femme enceinte. Plus vous êtes cambrée, plus vous compressez cette zone mobile du bassin et plus vous ressentez cette fausse sciatique. On va donc essayer au contraire d’étirer le bas du dos, et la bascule du bassin est un exercice intéressant pour cela.
  • Repositionner votre bébé au-dessus du bassin, ce qui soulagera grandement les tensions dans le ventre que vous ressentez peut-être en fin de journée, notamment parce que le poids de l’utérus entraîne tout votre ventre vers l’avant. En basculant le bassin, vous revenez dans votre axe, et soulagez ainsi ces tensions désagréables. (Et c’est plus efficace que de se tenir le ventre à deux mains quand on se déplace!)
  • Permettre une meilleure respiration et donc ressentir d’avantage d’espace dans votre ventre et sous les côtes. Comme on l’a vu dans Respirer pleinement, la posture est au coeur de la respiration abdominale et positionner correctement son bassin est essentiel pour profiter de tous les bienfaits d’une respiration complète. (N’hésitez pas à découvrir cette respiration si vous n’avez pas encore lu l’article!).
  • Conserver de la souplesse et de la mobilité tout au long de la grossesse, pour pouvoir bouger librement au moment de la mise au monde.

 

Et pourquoi faut-il pouvoir bouger librement dans la mise au monde?

En fait notre bassin est un peu comme une des portes de l’enfantement. Au moment de la naissance, quand le col de l’utérus est dilaté, notre bébé va s’engager à travers notre bassin pour descendre jusqu’à notre périnée. Pour cela, il va devoir tourner dans le bassin, et traverser 3 zones différentes, que l’on appelle en général « détroit » ou « anneau ».

bassin-et-detroits

Comme vous le voyez sur l’image, les 3 anneaux ont un axe différent, ce qui signifie que notre bébé va devoir s’orienter différemment dans notre bassin au fur et à mesure de sa descente. Dans le premier cercle, il se dirige vers l’arrière de notre corps, et c’est notre coccyx qui va lui indiquer qu’il n’est pas « dans la bonne direction ». Face à cet obstacle, il va progresser dans le deuxième anneau où là encore il recevra l’information qu’il doit encore changer de direction, pour venir vers l’avant de notre corps afin de pouvoir naître. Évidemment, toute cette traversée ne se fait pas sans effort de sa part: si nous pouvons l’aider, ce sera probablement à la fois plus facile pour lui, et donc plus rapide pour la maman et le bébé!

Mais comment l’aider à descendre?

Notre corps est une superbe mécanique, tellement incroyable qu’elle en paraît magique!

Si vous êtes déjà avancée dans votre grossesse ou si ce n’est pas votre premier enfant, vous avez sans doute expérimenté l’assouplissement des derniers mois. En fin de grossesse, notre corps se prépare, et une hormone spécifique, la relaxine va venir assouplir nos ligaments, et spécialement les ligaments de notre bassin, afin que tout au long de la descente de notre bébé, nous puissions ouvrir au maximum cette articulation pour le laisser passer et lui faciliter les choses!

Pour permettre à ce merveilleux travail de se faire deux choses paraissent nécessaires:

Avoir conservé la mobilité de son bassin durant la grossesse. Si votre bassin ou votre dos est bloqué, vous fait souffrir, et que vous avez les « charnières rouillées », il sera beaucoup plus difficile d’ouvrir les portes!

Avoir le droit de bouger librement. Si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas bouger, votre bassin ne pourra pas gagner les petits millimètres qui assureront à votre bébé un passage « facile ». C’est une des raisons pour lesquelles la position d’accouchement traditionnelle en structure est remise en question quand on parle d’accouchement physiologique: la posture allongée sur le dos ne permet pas au bassin d’être mobile, pire, elle complique les choses puisque le bébé doit davantage forcer pour remonter dans le troisième anneau. C’est un peu comme pousser une voiture en côte!

En fait, à cette étape de la naissance, si le processus physiologique a été respecté, que les hormones ont pu faire leur travail dans le corps de la maman, et que celle-ci peut se déplacer librement, en général elle adopte naturellement, sans y penser, les postures qui vont permettre à son bébé de progresser de manière efficace, car ce sont naturellement les postures qui vont la soulager! Là où le bébé ne rencontre plus d’obstacle, il y a moins de sensations d’inconfort/douleur, et notre bébé avance, millimètre par millimètre!

Est-ce que vous ne trouvez pas ça tout à fait magique?

(Oui, je suis une hyper-enthousiaste de ce qu’est capable d’accomplir notre corps et le bébé humain!)

fr.pinterest.com

 

Pour conclure, si vous avez des douleurs dans le bassin durant la grossesse, si vous ressentez de grandes tensions, le ventre qui tire dans la journée et le soir, si vous avez du mal à respirer, il est sans doute temps pour vous de travailler un peu votre bassin.

Pour en savoir plus, suivez bien le site Karma Mamas car je vous prépare une vidéo avec des petits exercices très simples et doux pour commencer (ou approfondir) cette prise de conscience du bassin. Il y aura des postures toutes simples et un petit enchainement de yoga dans différentes positions (assise, couchée, debout).

La vidéo pourra être visionnée dans la rubrique Yoga, et pour ne pas la louper je vous recommande de vous abonner dès maintenant au site, comme ça vous la recevrez directement dans votre boîte mails, et vous serez sûre de ne rien rater!

A très bientôt donc!

 

Kristelle

 

Un commentaire sur “A la découverte du bassin

Laisser un commentaire